Menu Fermer

Imprimante 3D pour adolescents, ce n’est pas un jouet.

Votre ado se sent l’âme d’un bricoleur 3D ? Lui offrir une imprimante 3D lui permettra de libérer sa créativité en apprenant un peu de mécanique et d’informatique. J’ai eu cette chance et j’en suis ravi. Il y a beaucoup à apprendre de l’impression 3D et il existe désormais des imprimantes 3D que les jeunes peuvent utiliser sans risques, plus sûres et simples à utiliser.

Je sais de quoi je parle. Il y a 3 ans j’étais cet ado figurez-vous !

La sécurité doit être un critère éliminatoire pour choisir votre imprimante 3D.

Les principaux risques liés à l’impression 3D

  • L’électrocution
  • Les brûlures
  1. Concernant électrocution : Hors de question donc de choisir une imprimante 3D type Anet A8, avec les phases 220 V à portée de doigts.
    En dehors de cela, les imprimantes 3D chinoises type Creality Ender 3, Ender 5 sont aussi peu risquées à utiliser que les imprimantes pour grand débutants (ex: Dagoma).
  2. Pour les brûlures : Il existe un moyen de savoir si votre ado sera capable de se servir de son imprimante 3D en autonomie :

Voici comment savoir si votre ado peut utiliser une imprimante 3D en autonomie.

Il est parfois délicat de placer un âge limite pour certains loisirs. Voici un critère plus objectif pour savoir si votre ado sera capable de se servir d’une imprimante 3D sans se blesser :

Votre ado sait-il faire cuire des pâtes seul ?

Si oui, les risques étant très similaires, je n’ai aucune raison de vous inciter à superviser votre ado lors de ses impressions 3D. Si non alors votre adolescent aura besoin de vous pour lancer et récupérer ses impressions. Veillez à être dans les parages en cas de besoin, quand bien même l’utilisation de la machine serait un mystère pour vous 😉 .

Attention : Accompagnez votre ado dans sa découverte de l’impression 3D dans tout les cas !

Quid des odeurs, Gaz, etc.

Les imprimantes impriment du plastique vendu sous forme de filament. Il existe plusieurs matériaux. Le tri est simple : Veillez à bannir l’ABS des filaments utilisés par votre ado lors de ses impressions 3D.

Voici une liste non exhaustive des filaments dont l’utilisation ne présente pas de risque particulier :

  • PLA
  • TPE
  • Flexibles (PLA TPE)
  • Nylon
  • Filament bois (aérer pour laisser l’odeur caramel non nocive s’en aller tout de même)

Mettre l’imprimante 3D dans une pièce ventilée reste tout de même préconisé.

Choisir l’imprimante 3D de votre ado ou enfant.

Votre 6e sens de parent vous incite à acheter une imprimante 3D « jouet » pour enfant tel que la DaVinci miniMaker ? Leur utilisation et les risques de brûlures encouru par votre bambin est globalement la même. Elles présentent donc peu d’intérêt et sont généralement trop cher pour les possibilités qu’elles offrent.

Une imprimante 3D coûte cher. (entre 150 et 900 en général) Acheter un jouet aux possibilités très limitées que vous voudrez remplacer l’année suivante est un gâchis d’argent et de matériel. C’est pourquoi, quelque soit l’age de votre adolescent je ne recommande que des imprimantes 3D standard.

Le mot de la fin :

Vous êtes responsable de votre enfant. Même si l’impression 3D est un loisir peu risqué, veillez à ne pas le laisser se blesser, ne sur-estimez pas l’autonomie de votre enfant.

Par précaution garder un extincteur (classe A, B ou C.) `a portée de main dans la pièce où vous placerez l’imprimante 3D. Éloignez l’imprimante d’objets inflammables, notamment des rideaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *